[L’Atelier 19e – A19] Séminaire – “Radical Calendars: The Paris Commune and Postbellum US Internationalism” (J. Michelle Coghlan)

Séance de séminaire de l’Atelier Dix-Neuvième – A19

Vendredi 9 décembre 2016

Séance autour du livre J. Michelle Coghlan (University of Manchester) Sensational Internationalism: The Paris Commune and the Remapping of American Memory in the Long Nineteenth Century (Edinburgh UP, 2016).

Communication de J. Michelle Coghlan : “Radical Calendars: The Paris Commune and Postbellum US Internationalism”.

Quentin Deluermoz (Université Paris 13, historien), qui a notamment dirigé l’ouvrage collectif L’Insurrection entre histoire et littérature, 1789-1914 (Publications de la Sorbonne, 2015) sera « répondant. »

Plus d’informations sur le carnet de recherche de l’Atelier Dix-Neuvième du laboratoire de recherches sur les cultures anglophones (LARCA, UMR 8225, Université Paris Diderot).

Illustration

[GIRB] Journée d’études « Vivre (avec) le personnage »

 VIVRE (AVEC) LE PERSONNAGE

Journée d’études du Groupe international d’études balzaciennes

Vendredi 17 juin 2016

Affiche de la journée "Vivre (avec) le personnage
Affiche de la journée « Vivre (avec) le personnage »

Télécharger le programme

 

9h45 – Ouverture du colloque (José-Luis Diaz et Jacques-David Ebguy)

 

Séance 1 – Invention : « donner la vie » (présidée par Nathalie Preiss)

10h15 Isabelle Daunais (Université Mc Gill) : « “Sentir” le personnage ou bien le « rendre » : Balzac face à l’équation d’Henry James »
10h40 Ada Smaniotto (Université Paris-Ouest-Nanterre-La-Défense) : « Personnage, vos papiers ! Titres-état civil et effet-personnage dans La Comédie humaine »
11h05  Discussion et pause

 

Séance 2 – Production : les personnages en action (présidée par Agathe Novak-Lechevalier)

11h25 Boris Lyon-Caen (Université Paris-Sorbonne) : « La lutte des places. Balzac et les personnages secondaires »
11h50 Éric Bordas (École Normale Supérieure de Lyon) : « Quand les personnages subsument la production du récit : Les Petits Bourgeois, une hypostase du romanesque »
12h15 Discussion

 

12h30 – Pause déjeuner

Séance 3 – Action : les effets des personnages (présidée par Éric Bordas)

14h00 Thomas Conrad (École Normale Supérieure Ulm) : « Les fluctuations des émotions »
14h25 Christelle Girard (Université Paris Diderot) : « S’émanciper avec le personnage inventif ? »
14h50 Discussion et Pause

Séance 4 – Réception : l’appropriation des personnages (présidée par Chantal Massol)

15h20 José-Luis Diaz (Université Paris Diderot) : « “Ses personnages vivent” »
15h45 Bénédicte Shawky-Milcent (Lycée Pierre d’Ailly, Compiègne), « Souvenirs de personnages balzaciens dans des mémoires adolescentes : l’exemple du Père Goriot »
16h10 Christelle Couleau (Université Paris XIII), Oriane Deseilligny (IUT de Villetaneuse, Université Paris XIII), « Personnages prêt(s)-à-porter ? De la littérature au vêtement »
16h35 Discussion

17h00 – Réunion du GIRB et apéritif de clôture

Colloque «Histoire des études universitaires dix-neuviémistes I»

HISTOIRE DES ÉTUDES UNIVERSITAIRES DIX-NEUVIÉMISTES I

Mercredi 8 & jeudi 9 juin 2016

Cliquer pour télécharger le programme
Cliquer pour télécharger le programme
Mercredi 8 juin

Centre de ressources Jacques-Seebacher

I. L’Évolution des études balzaciennes

Président de séance : Jacques-David Ebguy (Université Paris Diderot)

10h-10h30 – Joëlle Gleize (Université d’Aix-Marseille) : « Quand Balzac entrait dans la modernité (autour de quelques points conflictuels) » (texte intégral)

10h30-11h – Laélia Véron (ENS de Lyon) & Alix Bouffard (Université de Strasbourg) : « De Marx à Balzac. Fondement d’une lecture marxiste de la Comédie humaine par Lukacs » (texte intégral)

11h-11h30 – Boris Lyon-Caen (Université Paris-Sorbonne) : « Balzac philosophe ? Petite histoire d’une consécration théorique » (résumé)

11h30-12h – Franc Schuerewegen (Université de Nimègue) : « De la lecture contrauctoriale, hier et aujourd’hui »

12h-14h – Discussion & pause

II. Penseurs et historiens

Présidente de séance : Paule Petitier (Université Paris Diderot)

14h-14h30 – Laurence Guellec (Université Paris V) : « Tocqueville et l’histoire conceptuelle : penser la Révolution »

14h30-15h – Sophie Guermès (Université de Bretagne occidentale, Brest) : « Révolutions de Quinet » (texte intégral)

15h-15h30 – Aude Déruelle (Université d’Orléans) : « Augustin Thierry : bilan critique »

15h30-16h – Camille Creyghton (Université d’Amsterdam) : « Les études michelétistes, entre historiens et littéraires » (résumé)

16h-16h30 – Discussion & 16h30-17h – Pause

III. Le Théâtre du xixe siècle : renouveaux historiographiques

16h30-18h

Table ronde modérée par Sylvain Ledda (Université de Rouen) et Sophie Lucet (Université Paris Diderot)

Avec la participation d’Olivier Bara (Université Lyon 2), Isabelle Moindrot (Université Paris 8), Florence Naugrette (Université Paris-Sorbonne), Romain Piana (Université Paris 3), Jean-Claude Yon (Université de Versailles Saint-Quentin).


Jeudi 9 juin

Centre de ressources Jacques-Seebacher

I. Éclairages changeants : Verlaine, Rimbaud, Mallarmé

Présidente de séance : Elina Absalyamova (Université Paris XIII)

10h-10h30 – Olivier Bivort (Université de Venise) : « Des goûts et des couleurs : le bon et le mauvais Verlaine »

10h30-11h – Denis Saint-Amand (Université de Liège) : « Les poètes du réel » (texte intégral)

11h-11h30 – Pascal Durand (Université de Liège) : « Mallarmé : le retour des choses »

11h30-12h – Mathilde Labbé (Université Paris-Sorbonne) : « De la condamnation à la canonisation : répertoires baudelairiens et institutionnalisation de l’œuvre »

12h-14h  –  Discussion & pause

II. Institutions universitaires

Président de séance : Denis Pernot (Université Paris XIII)

14h-14h30 – Pierre Citti (Université Montpellier III) : « Équipe d’accueil amical et revue hospitalière : Littérature et Nation » (texte intégral)

15h-15h30 – Laure Godineau (Université Paris XIII) : « Regards sur l’évolution de la “Société d’histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du xixe siècle” »

15h-15h30  –  Discussion & pause

III. Francophonies du nord

Président de séance : Pascal Durand (Université de Liège)

15h30-16h – Micheline Cambron (Université de Montréal) : « Les études dix-neuviémistes au Québec. Pour une histoire des pratiques » (texte intégral)

16h-16h30 – Paul Aron & Jean-Pierre Bertrand (Université de Liège) : « Les études dix-neuviémistes en Belgique »

[Colloque du CL19] « Rencontres Waterloo »

Le Comité de liaison des associations dix-neuviémistes (CL19) organise le colloque « Rencontres Waterloo » les 24 et 25 mars prochains.

Rugendas Johann Lorenz II (1755-1826). Paris, musée de l'Armée. 10137.

Organisation : Comité de liaison des associations dix-neuviémistes (CL19)

Lieux : Musée avec le Musée de l’Armée (24 mars)
& Musée de la Vie romantique (25 mars).
Avec le soutien du centre de ressources Jacques-Seebacher et de la société des études romantiques et dix-neuviémistes (SERD)
Télécharger le programme
Plus d’informations sur le carnet de recherche du CL19 (réservation obligatoire).

[Séminaire général de critique génétique de l’ITEM] La fabrique de la Révolution – Conférence de Paule Petitier (Paris Diderot)

La fabrique de la Révolution par Paule Petitier

 Conférence initialement prévue le mercredi 9 mars,
 reportée au mercredi 23 mars 2016, 17h-19h,
 PSL, 62 bis rue Gay Lussac, 75005 Paris, Amphithéâtre
Voir le site de l’ENS

Dans le cadre du séminaire général de critique génétique de l’ITEM.

Conférence de Paule Petitier (Université Paris Diderot)

« La fabrique de la Révolution : les papiers préparatoires de l’Histoire de la Révolution française de Michelet »

Une source encore non exploitée, sept tomes de notes manuscrites conservées à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, permet d’aborder la genèse d’une grande œuvre historique. Il s’agira, à partir de l’histoire du fonds et des pratiques de Michelet, d’envisager tout à la fois les problèmes posés par la transcription numérique de ces papiers et la façon dont ils sont susceptibles de jeter un nouveau jour sur l’œuvre.

Séminaire Zola 2016 (Paris 3, ITEM, CNRS)

« Productions de la fiction »

Vendredi 16 octobre 2015
Jean-Yves Mollier (Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) : « Censure et littérature : Zola et l’abbé Bethléem »

Vendredi 20 novembre 2015
Philippe Oriol : « Biographies dreyfusardes »

Vendredi 4 décembre & samedi 5 décembre 2015
Colloque d’agrégation « Relire La Fortune des Rougon »

Vendredi 22 janvier 2016
Frédérique Giraud (ENS Lyon) : « Pour une analyse sociologique de la carrière d’Émile Zola »

Vendredi 26 février 2016
Lola Kheyar Stibler (Sorbonne nouvelle – Paris 3) : « La mise en sourdine dans Une page d’amour et La Joie de vivre »

Vendredi 18 mars 2016
Isabelle Schaffner (École polytechnique) : « Zola : littérature et science »

Vendredi 15 avril 2016
François Salaün (Sorbonne nouvelle – Paris 3) : « Un écrivain populaire : Dubut de Laforest »

Responsable : Alain Pagès

Lieu :

  • Séminaires : Centre Censier, Sorbonne nouvelle – Paris 3
    13, rue de Santeuil, 75005 Paris
  • Colloque d’agrégation : Sorbonne

Horaire : 9h30-12h30

Organisateurs : Paris 3, ITEM, CNRS

[Autres actualités dix-neuviémistes] Colloque CERISY – Lire Zola au XXIe siècle

Lire Zola au XXIe siècle

Dates : du jeudi 23 juin (19h) au jeudi 30 juin (14h) 2016

Direction : Aurélie BARJONET, Jean-Sébastien MACKE

Comité scientifique : Wolfgang ASHOLT, Colette BECKER, Philippe HAMON, Joseph JURT, Olivier LUMBROSO, Henri MITTERAND, Jean-Yves MOLLIER, Alain PAGÈS, Paolo TORTONESE, Karl ZIEGER

Lieu : Centre culturel international de Cerisy (CCIC)

Inscription et programme : sur le site du CCIC

ARGUMENT :

Quarante années après la rencontre de Cerisy consacrée au Naturalisme (1976), Zola a bien mérité d’y avoir son propre colloque. Admiré ou vilipendé en son temps pour ses engagements littéraires et intellectuels, il fut commenté tout au long du XXe siècle en tant qu’intellectuel ou en tant qu’écrivain, et en fonction des idéologies et des modes. L’on souhaite faire le point sur l’actualité du romancier d’une « étrange époque de folie et de honte » et donner la parole à la fois à des écrivains, des artistes, aux descendants de Zola et de Dreyfus ainsi qu’à la jeune génération d’universitaires internationaux, dans un dialogue fécond avec les grandes figures de la recherche qui se sont intéressées au chef du mouvement naturaliste.

Continuer la lecture de « [Autres actualités dix-neuviémistes] Colloque CERISY – Lire Zola au XXIe siècle »

Journée d’étude – Appel à contributions – Son Excellence Eugène Rougon, Émile Zola (CRP19, Paris 3)

Les lectures du CRP19 — Deuxième édition — 4 juin 2016

Son Excellence Eugène Rougon, Émile Zola         

Journée d’étude organisée par le CRP19 (Paris 3)   

 

Responsable : CRP19, Paris 3
Date de la journée d’étude : 4 juin 2016
Lieu : Université Paris 3

Appel à contributions

Après Balzac et La Maison Nucingen, les jeunes chercheurs du CRP19 (Paris 3 – Sorbonne Nouvelle) proposent dans le cadre de leur journée d’étude de partir à la recherche d’une nouvelle œuvre littéraire restée dans l’ombre de son grand homme. Et à l’heure où l’agrégation met à l’honneur de son programme La Fortune des Rougon, il semble légitime de se pencher sur le cas Zola. De Zola nous pensions tout connaître et des Rougon-Macquart pouvoir sans surprise égrener les grands hommes et les femmes exemplaires : Octave Mouret, Gervaise, Pascal, Saccard, Étienne Lantier, autant de personnages dont les noms décomposent aisément leur roman de nos mémoires, visages de papier qui épaississent familièrement les feuilles de cette célèbre arborescence romanesque. En parcourant ce cycle, on se surprend pourtant à repérer des inévidences, des silences et des inconnus. Dans l’ombre portée de ces silhouettes, quelques personnages rongent leur reconnaissance, oubliés des lecteurs voire des amateurs. Eugène Rougon, pour exemple, peine à faire réflexe et Son Excellence Eugène Rougon, son roman, à faire écho. Personnage indispensable à la tenue du cycle écrit par Émile Zola, homme illustre et complexe qui guide la famille Rougon et l’aide à sortir de l’ombre où elle végétait, son récit reste en effet minuscule, et mineur son discours critique. La condamnation de Son Excellence Eugène Rougon, pourtant, paraît sévère et nous suggérons, au cours de cette journée, de disputer sa peine.

Continuer la lecture de « Journée d’étude – Appel à contributions – Son Excellence Eugène Rougon, Émile Zola (CRP19, Paris 3) »

Séminaire Michelet 2016 (CERILAC, Paris Diderot)

Michelet hors frontières

MICHELET201516Représentative de la complexité du XIXe siècle, d’intuitions épistémologiques intimement liées au travail de l’écriture, d’une pensée politique sensible aussi bien au contemporain qu’à la longue durée, la figure de Michelet, dans laquelle s’étaient reconnus au milieu des années 1970 les explorateurs de nouveaux modes de pensée (nouveaux historiens, philosophes et nouvelle critique), tend depuis le début du XXIe siècle à être excessivement simplifiée par le discours médiatique et même universitaire. Michelet, fréquemment cité pourtant, ne semble plus être qu’une référence pour indexer un nationalisme suspect de relents chauvins, une mystique de la France, un « roman national » – les uns s’autorisant de son aura de grand historien-écrivain pour justifier leurs propres préférences, les autres résumant par son nom ce dont il faut s’écarter.

Le séminaire « Michelet hors frontières » entend reprendre la réflexion sur cet auteur dont l’œuvre a été trop souvent réduite au « schème national ». Autant, sur le plan de l’expression, Michelet est un écrivain qui se joue des frontières entre les formes et les types d’écriture, autant sa pensée historique et politique est, elle aussi, labile, construisant et déconstruisant le modèle de la nation, lorsqu’elle s’élargit à l’échelle de l’Europe et du monde ou qu’elle prend en compte le local, le périphérique et l’excentrique. Ancrée dans une épistémè romantique qui dépasse largement les bornes de la France, nourrie de la lecture des savants et des théoriciens de toute l’Europe, aspirant à la fraternité des peuples, actualisant celle-ci par un très large réseau de relations internationales, l’œuvre de Michelet est constamment animée d’un double mouvement : identification de frontières, de seuils, de délimitations – en fonction de quoi se marque le devenir et le travail du sens –, mais aussi franchissement de ces frontières, remise en cause des seuils, transgression des limites – en fonction de quoi l’interprétation chemine sans jamais se figer dans l’idéologie ou la doctrine.

C’est à partir de l’examen de ce débordement des frontières, tant épistémologiques que géographiques ou littéraires, que le séminaire Michelet voudrait entamer l’exploration sur nouveaux frais d’un historien et d’un écrivain au rôle majeur dans la constitution des sciences humaines actuelles.

PROGRAMME DE L’ANNÉE

Séminaire michelet horS frontièreS – Histoire – Philosophie – Politique

12 novembre 2015 – Journée d’études « Jules Michelet : actualité de l’Histoire de la Révolution », Université Pierre-Mendès-France Grenoble II

4 décembre 2015 – « Michelet et le débat historiographique du début du XIXe siècle » (David Gaussen)

15 janvier 2016 – « J. Reynaud et P. Leroux, artisans du néo-robespierrisme sous la Monarchie de Juillet (1832-1834) » (Vincent Bourdeau, Univ. de Bourgogne Franche-Comté)

15 février 2016 – « Constituer le temps : la naissance de l’histoire de France au lendemain de la Révolution » (Frédéric Brahami, EHESS)

13 avril 2016 – « Écrire la Révolution » (Sophie Wahnich, EHESS)

13 mai 2016 – « Le populisme de Michelet » (Federico Tarragoni, Univ. Paris Diderot)

Télécharger le programme

 

Séminaire de recherches interdisciplinaire animé par :

Aurélien Aramini, « Logiques de l’agir », Université de Franche-Comté

Paule Petitier, CERILAC, Université Paris Diderot

Yann Potin, Archives nationales

Sylvain Venayre, CRHIPA, Université de Grenoble

 

Contacts :

Paule Petitierpaule.petitier@univ-paris-diderot.fr

Sylvain Venayresylvain.venayre@upmf-grenoble.fr

Séminaire Hugo 2016 (CERILAC, Paris Diderot)

Séminaire du Groupe Hugo

Plan Vigipirate – inscription auprès de Claude Millet

Programme des séances du premier semestre 2016

23 janvier 2016
Katherine LUNN-ROCKLIFFE (Oxford University) : « La violence et l’ambivalence dans Le Verso de la page »

19 mars 2016
Caroline JULLIOT (Université du Maine) : « Richelieu est-il un grand homme ? »

21 mai 2016
Marie-Clémence RÉGNIER (Université Paris-Sorbonne) : « Victor Hugo en son musée. L’inauguration du Musée Victor Hugo vue par la presse »
Yannick BALANT (Université du Maine) : « Hugo hanté ? Présence de la famille dans les carnets »

18 juin 2016
Franck LAURENT (Université du Maine) : « L’impersonnel tyrannique »

Les séances du Groupe Hugo se tiennent le samedi de 10h à 12h30 à la bibliothèque Jacques Seebacher (Université Paris-Diderot, 5 rue Thomas Mann 75013, Les Grands Moulins, bât. A, 2e étage).

Contact : Claude Milletclaudelisabethmillet@gmail.com

Journée d’études « Le triangle des approches critiques : La Fortune des Rougon » (Paris Diderot)

Lire les textes avec l’Histoire, la sociologie, l’ethnocritique, la psychanalyse, etc.

Mercredi 10 février 2016 (au lieu du 17 février)

Télécharger le programme

Lieu :
Bibliothèque Jacques-Seebacher

Université Paris Diderot
Bât. des Grands Moulins
Aile A, 2e étage
5 rue Thomas Mann
75013 Paris

Plan Vigipirate – inscription auprès de Jacques-David Ebguy

Programme :

9h30 – Café d’accueil
9h45 – Ouverture par Paule Petitier

Atelier 1
10hMarie Scarpa (Université de Lorraine, CREM) : « Le sauvage et ses doubles dans La Fortune des Rougon »
10h30 – Discussion & pause
11h
Éléonore Reverzy (Université Paris 3) : « Le discours de l’ histoire. Quelques remarques sur les dates »
11h30François Vanoosthuyse (Université Paris 3) : « Psycho-pathologie de la famille dans La Fortune des Rougon »
12h – Discussion
12h30 – Déjeuner

Atelier 2
14h – Jacques-David Ebguy (Université Paris Diderot – Paris 7) : « Sociologie de La Fortune des Rougon : cercles sociaux et transclasses »
14h30Jean-Marie Privat (Université de Lorraine, CREM) : « Contes en miette(s) »
15h – Pause
15h15 –
Discussion
15h45 – Paule Petitier (Université Paris Diderot – Paris 7) : Synthèse des débats

Contact : Jacques-David Ebguyjdebguy@club-internet.fr

Humanités romantiques

Le projet « Humanités romantiques » (HumaRom) est un projet Idex de la communauté d’universités Sorbonne Paris Cité. Il est porté par Paule Petitier (université Paris Diderot – Paris 7), Denis Pernot (université Paris 13) et Paolo Tortonese (université Sorbonne Nouvelle – Paris 3). Ce projet Idex, accordé pour trois ans, doit se poursuivre jusqu’en 2018. Notre XXIe siècle est devenu sensible à la nécessité de reconstruire des humanités, c’est-à-dire un domaine commun de réflexion pour contrer l’éclatement déshumanisant des spécialités. Le projet « Humanités romantiques » est né de la conviction que l’histoire des humanités, de leurs différentes configurations à travers l’histoire, est indispensable à la juste appréhension de ce que seront les humanités d’aujourd’hui. Il est désormais acquis que le romantisme ne désigne pas seulement un courant littéraire et artistique, fût-ce à l’échelle de l’Europe, mais correspond à un mouvement de fond qui transforme les cultures et les représentations, et dont les répercussions se sont propagées aussi bien en Russie qu’en Amérique anglo-saxonne ou latine. « Humanités romantiques » prend acte des transformations qui obligent à repenser l’objet « XIXe siècle » dans une histoire plus ample qu’auparavant et déplacent aussi bien les champs que les questionnements des chercheurs. La mise en lumière du rôle capital de la presse au XIXe siècle, les efforts pour sortir de problématiques strictement nationales et s’ouvrir à l’histoire globale, la remise en cause des frontières du siècle en amont comme en aval, ont transformé les objets d’étude, leurs découpages et leurs problématiques. Le fait même qu’il ne soit plus, depuis l’an 2000, le siècle immédiatement antérieur au temps présent, augmente considérablement le recul historique et oblige à une nouvelle mise en perspective du XIXe siècle. C’est ce nouvel objet historique et scientifique, intimement corrélé aux interrogations du présent, que le projet HumaRom s’attache à mettre en lumière et dont il veut dégager les lignes de force, en s’appuyant sur l’interdisciplinarité et sur les technologies numériques. Au moment où nous nous interrogeons nous-mêmes sur la place des humanités dans la formation universitaire et dans la société, les humanités romantiques offrent une mise en perspective et un point de comparaison. Inversement, les humanités actuelles fournissent des instruments susceptibles de jeter un éclairage novateur sur des objets de recherche étendus, permettant le travail collaboratif (applications web) et des mises en réseau complexes (bases de données relationnelles).

« Humanités romantiques » fédère des chercheurs de trois établissements de SPC (Paris 3, Paris Diderot et Paris 13) et entend favoriser des synergies entre équipes de recherches centrées sur des disciplines différentes. Le lien avec les formations de master et de doctorat est assuré par un projet de plate-forme collaborative d’édition critique mutualisée entre les établissements. Le projet HumaRom s’appuie sur la création d’un centre de ressources Jacques-Seebacher inter-établissements (qui comprend la bibliothèque existante et un portail de ressources numériques consacrées au XIXe siècle).